La carte postale :
le trait d'union entre le passé et le présent


Le 07/04/2020 - feed-icon.png

img/allemand.gif img/anglais.gif img/espagnol.gif img/francais.gif img/portugais.gif

Cartes postales de Saint-Égrève

---------------::::---------------

Les cartes postales suivantes sont proposées par Michel D. «- Cela me ferait très plaisir de les voir sur votre site. Quelques unes sont à moi, les autres à des amis. » m'écrit-il. À ce petit mot, il joint un DVD où je découvre de nombreux scans de cartes postales des départements de l'Isère principalement et de la Savoie. Voici donc, tous ses coups de cœur.

Merci beaucoup, Michel.

---------------::::---------------

saintegreve1.jpg
Saint-Egrève vu depuis le Néron
Photo : Pethrus

Ville porte de l'agglomération grenobloise, Saint-Égrève s'est développée patiemment au fil des siècles.
         Occupée depuis fort longtemps, c'est le quartier de la Monta qui fut le premier à se développer. Au cours du XIè siècle, le seigneur et maître des lieux Guigues le Gras, ancêtre des dauphins, règne sur un domaine très étendu qui englobe entre-autres, la paroisse de Saint- Égrève. Il fait construire sur le rocher de Cornillon un redoutable château. Très pieux, Guiges le Gras fonde et fait consacrer la chapelle du prieuré de Saint-Robert de cornillon. Le bâtiment religieux est édifié par les moines de la Chaise Dieu, à l'emplacement de l'actuel centre hospitalier, et deviendra un élément décisif du développement du lieu.
         Autrefois, Saint-Égrève avait un caractère rural plutôt affirmé. Les fermes étaient nombreuses et diverses cultures étaient pratiquées, comme celle de la vigne. Cependant, dès la fin du XIXè siècle, le village devient une commune résidentielle pour les familles grenobloises aisées. Il existe une dizaine de maisons de maître que l'on dénomme " château " sur la commune, dont la plupart sont aujourd'hui divisées en appartements. Le siècle suivant, les deux Guerres Mondiales marquent profondément la commune par la perte de Saint-Égrévois lors de la première guerre et les morts durant les actes de bravoures, de résistances ou de guérilla sous l'occupation nazie lors de la seconde guerre. À partir de 1960, l'habitat connaît un essor remarquable accompagné de celui des zones industrielles et commerciales, donnant à la cité sa configuration actuelle.
         La commune de Saint-Égrève compte environ 16 320 habitants (2012) qui sont appelés les Saint-Égrévois et les Saintes-Égrévoises.

saintegreve5.jpg

Dauphiné- St-Égrève
Le pont de l´Oulles et la route de Quaix

Édit. Faure

saintegreve6.jpg

Dauphiné- St-Égrève- La mairie
Édit. Faure

La Monta

La Monta est le quartier qui est à l'origine de la création de la ville et donc le plus ancien. Quelques premiers vestiges datant du deuxième siècle furent découverts dans ce secteur. Construit sur un plateau, il était ainsi à l'abri des caprices tumultueux de l'Isère. C'est ici que fût érigée une église vers le milieu du XIè siècle, dotée par l'évêque de Grenoble de reliques du saint évêque du Puy Saint Agrève.

saintegreve2.jpg

Saint-Égrève- La Monta
A. Michel. Phot. Grenoble

saintegreve3.jpg

La Monta- Gorge de l´Enfernet

saintegreve7.jpg

La Vence et le pont de La Monta
A. Michel, phot. Grenoble

xxxxxxxx

La Villa Hélène

Elle a été créée par Mademoiselle Ernestine Provin qui à la suite d'une enfance douloureuse décide de s'occuper de jeunes filles en difficulté en les prenant en charge matériellement et en leur donnant une bonne formation professionnnelle. Elle fonde , à Grenoble, un orphelinat-pensionnat.
         Ce foyer devenu trop petit, elle recherche de nouveux locaux . C'est un riche médecin, le docteur Charles, qui lui propose une grande propriété à Saint-Égrève à la seule condition que l'on donne à cet établissement le nom de sa défunte épouse décédée jeune et qu'il adorait, d'où le nom Villa Hélène.
         Cette école s'installe en 1903 dans ses nouveaux locaux situés rue du cotaire à Saint-Égrève. Elle s'ouvre aux garçons en 1975.

Source: www.ecole-villa-helene.fr

saintegreve4.jpg

La Monta- Villa Ste-Hélène, hôpital temporaire
A. Michel. Phot. Grenoble

         Durant la Grande Guerre de 1914/1918, les écoles aussi étaient réquisitionnées par l'armée pour créer des « hôpitaux temporaires, des hôpitaux complémentaires » permettant d'accueillir les nombreux soldats blessés sur le front et les malades.
         Aujourd'hui, toujours propriété de l'institut Provin, l'école privée Villa Hélène est un établissement de l'enseignement catholique. Elle reçoit et instruit 190 élèves, de la petite section de maternelle jusqu'au CM2.

L'orphelinat

saintegreve8.jpg

La Monta- Le Casque de Néron et l´orphelinat

En 1880, le conseil général de l'Isère décide de créer un orphelinat laïc. C'est ainsi que l'orphelinat départemental s'installe trois ans plus tard dans les locaux qui abritaient jusqu'alors l'École Normale d'Intitutrices. Mais en raison de l'augmentation du nombre de pensionnaires et des conditions de vie assez rudes, les bâtiments deviennent rapidement inadaptés et exigus. C'est pourquoi, en 1900, un nouvel établissement est construit à côté du premier. Dans un environnement plus favorable, l'orphelinat agrandi permet d'accueillir davantage d'enfants.
         Le bâtiment d'aujourd'hui sert à l'administration.

img/b1.gif Page précédente

img/b2.gif
Haut page

Page virtuelle img/b4.gif

fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

Plan du site


         Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2020, japy-collection

         Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
         Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
         Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.