La carte postale :
le trait d'union entre le passé et le présent


Le 17/06/2024 - feed-icon.png

Allemand Anglais Espagnol Français Portugais

Cartes postales de Salau (suite 1)

Les inondations à Salau

Aux confins des Pyrénées couserannaises et de l'Espagne, Salau est un hameau enserré dans la vallée du haut Salat, bordé par deux torrents, le « Salat » et son petit affluent le « Cougnets ». Ainsi, des crues aussi soudaines qu'imprévisibles, souvent dévastatrices et malheureusement parfois tragiques, ont ponctué l’histoire de cette séduisante localité au cours du temps. C'est à partir du XVIIIème siècle que l'on commence à référencer les crues successives dont voici quelques exemples :

   Le 18 novembre 1800, une avalanche composée de neige, de pierres et de terres descend de la Coume de Galèdre et ferme tout passage au Salat entre Salau et plusieurs maisons au nord village. Le lac formé inonde le village, la rupture de l'obstacle renverse les maisons isolées vers le nord et entraine la mort de vingt neuf personnes.
      (Récit P. Dardenne d'après recherches aux AD)

   C’est ensuite l'inondation de 1905 qui détruit le mur de soutènement qui borde la route sur la traverse de Salau d’en haut,
      (Délibération du CM. Récit P.Dardenne)

   suivie de celle du 22 octobre 1907 qui anéantit des maisons, laissant soixante quatre sinistrés dans le dénuement, entraine la complète disparition de la nouvelle route entre Rumau et Salau, provoque des dégâts dans le cimetière et emporte une vingtaine de ponts et de passerelles.
      (Délibération du CM. Récit P.Dardenne - AD 11 OS 5 BD RTM )

   Le 11 juin 1929, au quartier de Coumecaude, la rivière sort de son lit emportant le chemin sur une longueur de deux cent mètres. Les ponts de Lacouch et La Plagne sont presque démolis.
      (Délibération du CM. Récit P.Dardenne)

   Aujourd'hui, nous disposons de cartes postales, de photos, de documents illustrés et de vidéos en témoignage de la violence de ces phénomènes naturels.

Les inondations des 4 et 5 octobre et des 20 et 21 octobre 1937

Les pluies de plusieurs jours accompagnées de la fusion des neiges précoces sont à l'origines d'une crue du Cougnets. Lors de la première crue, les matériaux charriés font barrage sur le pont du Cougnets qui déborde et installe son lit sur la route.
   Sur le Salat, le pont en pierre à l'église également fait barrage ; les berges sont affouillées provoquant l'effondrement de la sacristie attenante à l'église et le cimetière est emporté.
   Pour les deux inondations, le bilan s'est élevé à une victime (un habitant revenu chercher quelque chose dans sa maison), sept maisons totalement détruites, dix huit partiellement, laissant quatre vingt sans abris dans un intense désarroi, et les susnommés. Deux autres corps, identifiés par les habitants, sont retrouvés dans la rivière car le torrent les avait arrachés à la petite nécropole.

salauA.jpg

Salau (Ariège)- Inondation de la nuit du 4 au 5 octobre 1937- Ce qui reste de l'hôtel
Combier imp. Macon

salauB.jpg

Salau (Ariège)- Inondation de la nuit du 4 au 5 octobre 1937- Vue partielle des ruines
Combier imp. Macon

salauC.jpg

Salau (Ariège)- Inondation de la nuit du 4 au 5 octobre 1937
Vue générale- De certaines maisons, il ne reste plus aucune trace

Combier imp. Macon

salauK.jpg

Salau- L’entrée du village (après l’inondation)
-Papèteries Réunies du Sud-Ouest, Toulouse

salauN.jpg

Salau (Ariège)- Inondation de la nuit du 4 au 5 octobre 1937- Vue partielle des ruines
Combier imp. Macon

salauM.jpg

Salau- Hôtel Raufaste (après l'inondation)
-Papèteries Réunies du Sud-Ouest, Toulouse


salau9.1.jpg

Salau (Ariège)- Alt. 840 m.
13- L'église et les écoles

Combier imp. Macon (S.-et-L.) " CIM "
(vers 1910)

   Le sanctuaire avait résisté à de multiples inondations avant celle de 1937.

salauL.jpg

Salau- L'église et l'école (après l'inondation)
-Papèteries Réunies du Sud-Ouest, Toulouse


   On peut constater que la sacristie et le cimetière ont bien été emportés, mais aussi les restes de l'ancien cloître des chevaliers de Malte (les colonnes romanes visibles sur la gauche de la photo précédente).

L'inondation des 7 et 8 Novembre 1982

Depuis l'après-midi du samedi 6 novembre, une tempête de vent et de pluie diluvienne s'abattit sur la vallée du Haut-Salat. Le lendemain, la montée du niveau du Cougnets, qui traverse Salau d'Est en Ouest, était inquiétante à partir de 16 h avec écoulement sur la route. Le pont du Cougnet (refait en 1969) fut submergé par la crue; au village d'en haut, déjà privé d'électricité, une quarantaine de personnes s'étaient rassemblées dans deux maisons. Le torrent emprunta la rue du village, noyant de fait le rez-de-chaussée des habitations et engravant, dégradant fortement la chaussée. À 20 h, les locataires de quatre chalets et d'un immeuble menacés par les affouillements de berges évacuèrent les lieux par mesure de sécurité pour s'abriter à la Maison des Jeunes. Finalement trois chalets, propriété des mines d'Anglade, inconsidérément construits au bord du ruisseau et le terrain de tennis furent endommagés. L'eau potable fit défaut, le capteur étant détérioré. En amont du bourg, le barrage et le canal de la centrale hydroélectrique furent sévèrement impactés.

crue5.jpg

Salau- Crue de novembre 1982 du Salat et du Cougnets
« Le Cougnets » endommage deux chalets modernes

Source : ONF-RTM 09
Préfecture de l'Ariège
Direction départementale des territoires de l'Ariège
Commune de COUFLENS (N° INSEE : 09 100)
Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles

crue6.jpg

Salau- Crue de novembre 1982 du Salat et du Cougnets
« Le Cougnets » endommage deux chalets modernes

Source : ONF-RTM 09
Préfecture de l'Ariège
Direction départementale des territoires de l'Ariège
Commune de COUFLENS (N° INSEE : 09 100)
Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles

crue7.jpg

Salau- Crue de novembre 1982 du Salat et du Cougnets
Engravement des maisons et dévastation de la chaussée

Préfecture de l'Ariège
Direction départementale des territoires de l'Ariège
Commune de COUFLENS (N° INSEE : 09 100)
Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles

crue8.jpg

Salau- Crue de novembre 1982 du Salat et du Cougnets
Engravement des maisons et dévastation de la chaussée

Préfecture de l'Ariège
Direction départementale des territoires de l'Ariège
Commune de COUFLENS (N° INSEE : 09 100)
Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles

Salau/Divers/0salauc.jpg
Salau- Le site avant l'inondation de 1982.
Source : "Patrimoine Seixois"

   La puissance du débit du Salat, gonflée par les apports du Cougnets, inclina la passerelle de l'école qui, à son tour, finit par obstruer le lit de la rivière. Les flots tumultueux furent alors irrémédiablement déviés et attaquèrent aussitôt les rives à hauteur de la petite église Notre-Dame. Le passage finit par se rompre en son milieu un peu plus tard. Cette zone étant isolée sur la rive gauche, les gens se réfugièrent dans une cabane. Vers 21 h l'abside de l'édifice religieux s’effondra en premier.
   Le 8 novembre vers 03 h, la nef, une partie du préau de l'école et l'angle sud du cimetière avec deux sépultures furent entraînés dans cet énorme chaos (90 m3 /s relevés à l'usine EDF de Salau).
   Enfin, la décrue s'ammorça vers 4 h 30. Dans la matinée, un employé de la société minière informa par radio téléphone, toute communication téléphonique étant impossible, les autorités des considérables dégâts occasionnés dans le village et ses alentours. Les hommes commencèrent à déblayer à l'aide des engins de la mine. À la demande de leur directeur, une équipe de mineurs volontaires, envoyée en reconnaissance, marcha sur Couflens tandis qu'une patrouille de gendarmes, partie à pied de Seix, se rendit également vers cette agglomération pour la même raison. Celle-ci rendit compte par radio, au fur et à mesure de sa progression, des dégradations constatées sur la route, en plusieurs endroits. À 10 h, les mineurs et les militaires se rejoignirent, ce qui permit de confirmer les premiers renseignements recueillis. Heureusement, on ne déplora aucune victime mais de nombreux résidents étaient isolés entre Salau et Seix. Plus tard, les entreprises de travaux publics, Mallet de St-Girons, Estaque de Seix, Piffero de Soueix, se mirent en œuvre de tracer une piste en bordure du Salat, aux endroits où le chemin départemental était hors d'usage, pour les véhicules tous terrains et en parallèle rétablir l'itinéraire du C.D. 3. Les services de l'équipement, de l'E.D.F, des P.T.T, dépêchèrent du personnel sur les lieux pour évaluer les dommages, assez conséquents, et prendre toutes les dispositions afin de rétablir l'alimentation en électricité et les communications téléphoniques.
   Le 9 novembre, l'entrée et la sortie au village étant inaccessibles, un hélicoptère de la protection civile assura par rotations successives le ravitaillement des populations de Couflens et de Salau, ainsi que l'acheminement du courrier, l'évacuation des personnes bloquées en ces endroits soit pour se rendre à leur lieu de travail, soit pour rejoindre leur domocile.
   Le 12 novembre, les différentes entreprises chargées des travaux accomplirent la jonction par route avec le village de Salau, le remise en service des communications téléphoniques, des lignes électriques. Seule l'eau potable posa encore quelques problèmes. Un hélicoptère de la gendarmerie prit le relais pour ravitailler les populations.
   Le 15 novembre, la circulation étant restituée sur le C.D. 3, environ la moitié de l'effectif de la mine d'Anglade (74 employés) se rendit à la mine pour remettre en état en vue d'une reprise d'activité.
   Le 16 novembre, avec l'accord de l'inspection de l'enseignement primaire de Saint-Girons, l'école communale de Salau ne pouvant être utilisée, les deux classes, soit vingt trois élèves, furent transferrées à la Maison des Jeunes.
   Le 22 novembre, sans doute avec soulagement, la totalité des employés de l'exploitation minière reprit son travail.

crue3.jpg

Salau- Crue de novembre 1982 du Salat et du Cougnets
Vue partielle de la crue

Préfecture de l'Ariège
Direction départementale des territoires de l'Ariège
Commune de COUFLENS (N° INSEE : 09 100)
Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles

crue4.jpg

Salau- Crue de novembre 1982 du Salat et du Cougnets
Une partie du cimetière est emporté par les eaux en furie

Préfecture de l'Ariège
Direction départementale des territoires de l'Ariège
Commune de COUFLENS (N° INSEE : 09 100)
Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles

crue1.jpg

Salau- L'église Notre-Dame de Salau avant l'inondation
Source : ONF-RTM 09
Préfecture de l'Ariège
Direction départementale des territoires de l'Ariège
Commune de COUFLENS (N° INSEE : 09 100)
Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles

crue2.jpg

Salau- Crue de novembre 1982 du Salat et du Cougnets
Effondrement de l'abside et de la nef de l'église, ainsi que le préau de l'école et une partie du cimetière

Source : ONF-RTM 09
Préfecture de l'Ariège
Direction départementale des territoires de l'Ariège
Commune de COUFLENS (N° INSEE : 09 100)
Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles

   L'abside et la nef emportées par la crue étaient les parties les plus anciennes de l'édifice (XIème siècle).

   Les évènements avalancheux et surtout torrentiels ont inévitablement contribué la commune de Couflens à réaliser des travaux et des ouvrages de protection tels que, en 1983, la construction des murs de berge (pierres maçonnées, et enrochements) et le pont de l'église de Salau. L'année suivante, étaient exécutés ceux de l'endiguement du Cougnets en enrochements câblés, après terrassements, le " reprofilage " du cône de déjection, le " recalibrage " du lit, sur 380 ml. Consécutivement, était mise en œuvre la reconstruction du mur de berge en rive droite à la confluence du Cougnets et du Salat.
   L'abside et la nef de l'église, qui étaient les parties les plus anciennes (XIème siècle), ont été rebâties à l'identique en employant les techniques de construction médiévales.
   Évidemment, d'autres travaux ont été exécutés sur les cours d'eau afin de contenir le flot d'inondation ou à réduire la puissance des crues, à protéger toute la population et les biens, de manière à ne pas perturber le développement local du territoire.

Sources & liens :
  • - Préfecture de l'Ariège - Direction départementale des territoires de l'Ariège - Commune de COUFLENS (N° INSEE : 09 100) : " Rapport de presentation Couflens v1b.pdf " -
       Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles - P.P.R. - Livret 1 : Rapport de présentation - Document provisoire - V1 Décembre 2017 - pdf.
  • - Document www.ariege.gouv.fr - Rapport du capitaine Finestre Robert, commandant la compagnie de gendarmerie de Saint-Girons (Ariège) - PIF-AD-10.pdf : " Tempête et inondation dans la vallée du Haut-Salat " - N° 1694/2 - Le 12 décembre 1982 - pdf.
  • img/b1.gif

    img/b2.gif

    fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

    Plan du site


             Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2024, japy-collection

       Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
       Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
       Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.