La carte postale :
le trait d'union entre le passé et le présent


Le 07/04/2020 - feed-icon.png

img/allemand.gif img/anglais.gif img/espagnol.gif img/francais.gif img/portugais.gif

Cartes postales de Porté-Puymorens (suite 1)

portepuymorens6.jpg

Le col de Puymorens

Avant le traité des Pyrénées en 1659, le col de Puymorens marque la frontière entre le royaume de France et la principauté de Catalogne. Lieu d'échange entre l'Espagne et la France, le col est longtemps resté un passage pour les convois de mules et de bestiaux d'espèces diverses. Il est franchi par la route en 1914. L'essor du tourisme automobile en a fait un lieu touristique important, avec la présence d'installations hôtelières.
   Le col routier de Puymorens, culminant à 1920 mètres, permet de relier les vallées de l'Ariège et du Carol. Il est ouvert presque toute l'année à la circulation automobile en dehors des périodes où ses accès ne sont pas déneigés (parfois de décembre à mi-avril).
   Depuis 1994, il est doublé par le tunnel de Puymorens (accès payant) facilitant ainsi la traversée centrale des Pyrénées en toutes saisons entre L'Hospitalet-près-l'Andorre (Ariège), côté Nord et Porté-Puymorens (Pyrénées-Orientales), côté Sud.

Ax-Les-Thermes- Sommet du col de Puymorens

Ax-Les-Thermes
Sommet du col de Puymorens

Edition "Ax-Souvenir"
(1933)

35. Le Puymorens- Descente vers Ax-les-Thermes

35. Le Puymorens- Descente vers Ax-les-Thermes
Les éditions Narbo- Toulouse

Environs d' Ax-les-Thermes (Ariège)- 2.368. Col du Puymorens vers Porté

Environs d' Ax-les-Thermes (Ariège)
2.368. Col du Puymorens vers Porté

Edit. Larrey- Toulouse- Saint-Girons

hospitalet10.jpg

Les Pyrénées-Orientales
409. Col de Puymorens- Descente vers L'Hospitalet et montagne d'Andorre

Phototypie Labouche frères, Toulouse

coldepuymorens3.jpg

Les Pyrénées (3è série)
877.- Environs de L'Hospitalet.- Attelage catalan au sommet du col de Puymorens
Vue sur les hauts sommets du cirque glaciaire de Sisco

Phototypie Labouche frères, Toulouse

coldepuymorens6.jpg

L'Ariège touristique
9/154- Le col de Puymorens- alt. 1915 m.
Bifurcation vers l'Andorre

Éditions Modernes «Théojac», Limoges

coldepuymorens8.jpg

Les Pyrénées (3è série)
878.- Environs de L'Hospitalet.- Route Nationale près du col de Port de Puymorens
De droite à gauche, sommets du cirque glacière du Sisco, massif du pic de la Cabanette (2841 m) et crêtes andorranes avoisinant le port de Salden

Phototypie Labouche frères, Toulouse
(1915)

coldepuymorens12.jpg

Les Pyrénées ariégeoises
880- Environs d'Ax-les-Thermes.- Le plateau du col de Puymorens- Les pics de l'Andorre
Le massif de la Cabanette (2.841 m.)
Les crêtes du Siscaron et l'Alfb

Éditions Labouche frères- Toulouse

La maison cantonnière

coldepuymorens2.jpg

Pyr.- Or- 356- Col de Puymorens (Alt. 1915 m)
Maison cantonnière

Édit. Navarro

À l'époque, le franchissement du col en hiver s'avère quelquefois très périeux pour les voyageurs. Et pourtant certains d'entre eux, poussés par d'impérieuses nécessités à franchir le Puymorens, surpris dans une tempête de neige et le froid, succombent à ces conditions météorologiques extrêmes. L'administration des «Ponts et Chaussées» des Pyrénées-Orientales décide d'y construire une maison cantonnière, pouvant servir aussi de refuge aux personnes et animaux à tout moment, surtout pendant les périodes de mauvais temps. Les travaux sont achevés en 1890 et l'année suivante deux cantonniers avec leur famille s'installent dans les deux corps de logis placés aux extrémités de l'ensemble architectural. Le bâtiment central reliant les maisons, est une écurie de 7,50 m de long sur 4,50 m de large au rez-de-chaussée, surmontée d'un indispensable grenier à foin.
   En marge de leur métier, les cantonniers sont souvent appelés à venir en aide aux voyageurs et à secourir de nombreuses personnes bloquées dans les tourmentes hivernales. Cependant, les douaniers de Porté œuvrent également à rechercher et secourir les personnes portées disparues. Les actes de dévouement et de courage des uns et des autres sont plusieurs fois relatés dans les journaux de la région. Aujourd'hui encore, de nombreuses histoires de sauvetage circulent dans la vallée.

coldepuymorens5.jpg

Sports d'hiver au col de Puymorens (Alt. 1920 m.)
1.- La maison cantonnière

Éditions «Pyrénées-Océan»- Labouche frères- Toulouse

coldepuymorens11.jpg

5 Route de Bourg-Madame à Ax-Les-Thermes.
Col de Puymorens (1910 m.).- Le refuge.- LL

Lévy et Neurdein Réunis, Paris, Imp.

coldepuymorens18.jpg

Les Pyrénées-orientales
410.- Le col de Puymorens.- Maison cantonnière (1920 m.)

Phototypie Labouche frères, Toulouse
(1906)

xxxxxxxx

L'hôtel du Col

coldepuymorens17.jpg

6 Les sports d'hiver à Puymorens
Le grand hôtel du Col (1920 m.)

Éditions Labouche frères, Toulouse-mon
(1939)

Au cours des premières années du vingtième siècle, les pentes enneigées pyrénéennes étaient, la plupart du temps, des espaces de prédilection de skieurs aventureux et casse-cou. Cependant, grâce au désenclavement progressif de ces territoires, la pratique des sports de glisse connait un engouement populaire croissant. C'est pourquoi, dans les années trente, l'édification de l’hôtel du Col de Puymorens, en bordure de la route et à proximité de la maison cantonnière, fait partie d'un plan de construction de sites d'accueil touristique des Pyrénées. Il fut inauguré le 24 février 1937 par Léo Lagrange alors ministre des Sports.
   L'établissement a été conçu sur une surface totale de douze cent mètres carrés et une hauteur de trois étages plus les combles. Il était composé de quarante chambres pour les clients effectuant de longs séjours, tandis que la soupente était aménagée en grand dortoir pour les randonneurs et les skieurs. Bien entendu, l'accueil, le bar et le restaurant occupaient le rez-de-chaussée et même plus tard, une boîte de nuit.
   L'hôtel bénéficiait de la renommée de la station de ski de Porté-Puymorens car accessible aux plus modestes budgets, et très appréciée des sportifs des départements limitrophes pour son enneigement. Quelques personnalités du show-biz et de l'industrie, comme les P.D.G. de Bonduelle ou encore des champagnes Mumm, y ont longuement séjourné. Mais il est arrivé aussi que l'édifice ait servi de refuge pendant les fortes tempêtes de neige et de blizzard, parfois sur plusieurs jours.

   L'hôtel du Col avait fermé en mars 2010 pour raisons administratives parce-que le dernier gérant n'avait pu faire face à des mises aux normes aussi drastiques qu'urgentes; la bâtisse fut abandonnée pendant plusieurs années.
   Le samedi 9 novembre 2019 au milieu de l'après-midi, un violent incendie ravagea au trois-quart le bâtiment, provoquant un effondrement de la toiture et des planchers, fragilisant ainsi la stabilité de la structure de la maçonnerie. On pense que le sinistre est d'origine humaine.
   L'annonce de l'incendie de cet emblématique hôtel, âgé de plus de quatre-vingts ans, a provoqué une vive émotion auprès des habitants de la vallée du Carol d'autant plus qu'un éventuel repreneur s'était manifesté selon la mairie.

coldepuymorens13.jpg

1- Puymorens
Hôtel du Col

Photo X

coldepuymorens9.jpg

1131. Col de Puymorens (1918 m.)
Les Arts Graphiques- Toulouse

img/b1.gif Page précédente

img/b2.gif
Haut page

Page virtuelle img/b4.gif

fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

Plan du site


         Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2020, japy-collection

         Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
         Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
         Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.