La carte postale :
le trait d'union entre le passé et le présent


Le 27/07/2021 - feed-icon.png

img/allemand.gif img/anglais.gif img/espagnol.gif img/francais.gif img/portugais.gif

Cartes postales d'Ercé



erce5.jpg
Ercé vu de la chapelle du Calvaire
Photo de BluesyPete

Le territoire communal d'Ercé s'étend le long de la vallée du Garbet et comporte outre le noyau villageois, de très nombreux hameaux: Cominac, La Rivière, La Comanie, Las Costes, Le bout de la Ville, Serres, La Bouche, Espoueix, La Carole, Goulos et Les Escales.
   Le village est surtout connu comme la « capitale historique des orsalhers, les montreurs d'ours des Pyrénées ». On estime à deux cents le nombre de dresseurs et montreurs d'ours dans la vallée en 1880, dont cinquante dans le seul village d'Ercé. Une école, unique en France, de dresseurs d'ours avait même été installée dans ce village à l'époque. Jusqu'à la guerre de 1914-18, elle était principalement consacrée à l'éducation des oursons. On lui apprenait à saluer, faire des roulades, etc. Deux ans plus tard, à la fin du dressage, le montreur avec son animal partaient en tournée en Europe et n'a pas hésité aussi d'exercer aux États-Unis, au Canada ou en Amérique du Sud pour faire fortune. Le sort de ces aventuriers ne sera pas le même pour tous; certains reviendront au pays couverts de gloire, d'autres choisiront de rester en Amérique et les plus malchanceux ne reverront plus jamais leur terre natale.
   En 1905 l'état impose un inventaire des biens de l'église pour satisfaire la mesure de la séparation des biens de l'État et de l'Église. Dans le hameau de Cominac, la population refuse de laisser le percepteur entrer dans l'église, revendicant que les paroissiens l'avaient construite avec leur argent, et décident de défendre le lieu du culte avec l'aide des ours. C'est ainsi que La tentative d'inventaire du 6 mars 1906, à Cominac, hameau de la commune, est passée à la postérité.
   L'élevage (troupeaux de vaches de race gasconne essentiellement, des chevaux et des ovins tarasconnais) et la vie pastorale figurent depuis longtemps dans la vie économique de la vallée. Cependant de nos jours, La maison de retraite installée dans le château du XVIIIè siècle, la station de ski de Guzet à proximité, les commerces et un tissu associatif dense participent aussi à la dynamique du village. De plus, un centre d'accueil de colonies de vacances et de groupes scolaires, des gîtes communaux ou privés, permettent le maintien d'une activité touristique en toute saison et l'accueil des visiteurs attirés par le passé historique du "pays des montreurs d'ours", par les sentiers de randonnées et par les nombreux étangs en montagne.
   Le village compte 539 habitants (2020) qui sont appelés les Ercéens et les Ercéennes.

erce1.jpg

Les Pyrénées ariégeoises
747.- Ercé, près Aulus-les-Bains
Vue sur la vallée

Phototypie Labouche frères, Toulouse.

erce3.jpg

Les Pyrénées ariégeoises
244.- Ercé, près Aulus.- Vue générale

Phototypie Labouche frères, Toulouse.

erce2.jpg

Les Pyrénées ariégeoises
749.- Ercé, près Aulus.- La fenaison

Phototypie Labouche frères, Toulouse.

erce4.jpg

Les Pyrénées ariégeoises
748.- Ercé, près Aulus.- Chapelle de St Pierre et route d'Aulus

Phototypie Labouche frères, Toulouse.

erce6.jpg

Pyrénées ariégeoises- Ercé Avenue de la Gare
Édition Artaud
Phototypie ERA- Narbonne
(1943)

Page précédente Page précédente

Haut page
Haut page

fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

Plan du site


         Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2021, japy-collection

         Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
         Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
         Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.