La carte postale :
le trait d'union entre le passé et le présent


Le 27/07/2021 - feed-icon.png

img/allemand.gif img/anglais.gif img/espagnol.gif img/francais.gif img/portugais.gif

Les présidents de la République française (suite 1)


L'armistice du 22 juin 1940, la douloureuse parenthèse de la République

À la chute de la IIIè République (10 juillet), le maréchal Pétain devient chef de «l'État français» et s'attribue la totalité du pouvoir exécutif et législatif, ajourne les assemblées parlementaires et confie à Laval la vice-présidence du Conseil. Ce régime politique de la France durera du 10 juillet 1940 au 20 août 1944.

D'après www.larousse.fr

PH Pétain JUIN 1940

« J'ai été avec vous dans les jours glorieux. Je reste avec vous dans les jours sombres. Soyez à mes côtés. »
PH Pétain JUIN 1940
Vendue au profit du secours national

Grav. et imp. E. Desfosses-Néogravure, Paris

Maréchal Pétain- Mille bons souhaits pour 1941

Maréchal Pétain
Mille bons souhaits pour 1941

(Petit calendrier de 1941)
Héliogravure Combier Mâcon

IVème République

Comme sous la troisième République, le Président de la quatrième République n'a qu'un pouvoir limité, il est cantonné dans un rôle d'arbitre : élu par le Parlement (c'est-à-dire par les deux chambres) pour sept ans, il propose le Président du Conseil pour former et diriger le gouvernement.

personnages123.jpg

Vincent Auriol- Président de la République, élu le 16 janvier 1947
Photo A. P. F.
L. Boisson, éditeur, Paris

Durée du mandat :
16 janvier 1947 au 16 janvier 1954

personnages98.jpg

René Coty.- Président de la République française
Né au Havre
1882-1962

Carte premier jour- éditée par l'association des Amis du Président COTY et la Société Philatélique Havraise
(1964)

Durée du mandat :
16 janvier 1954 au 08 janvier 1959

Vème République

Le 1er juin 1958, l'Assemblée Nationale investit le Général de Gaulle et lui octroie les pleins pouvoirs, comme il l'avait demandé, pour qu'il puisse rédiger une nouvelle constitution. Le nouveau texte devra être cependant approuvé par référendum. Douze ans après le discour de Bayeux dans lequel il présentait déjà sa vision des Institutions, la Cinquième République voit le jour. Une République dont Charles de Gaulle sera le premier président le 21 décembre 1958. La France passe alors d'un régime parlementaire à un régime présidentiel, renforcé en 1962 par l'élection du président au suffrage universel.
   Le président de la République est élu au suffrage universel direct (les Français et les Françaises élisent directement leur président) par la réforme constitutionnelle de 1962 pour un septennat. Le référendum du 24 septembre 2000 instaure le quinquennat durant la présidence de Jacques Chirac.
   Le chef de l'État préside le Conseil des ministres, promulgue les lois et est le chef des Armées. Il peut dissoudre l'Assemblée nationale et, en cas de crise grave, exercer des pouvoirs exceptionnels. Il nomme le Premier ministre qui lui propose les membres du gouvernement.

personnages109.jpg

Charles de Gaulle
1er président de la Vè République française
(21 décembre 1958- 28 avril 1969)

Éditions A. Chapel- Colombey Les Deux Églises

Durée du mandat :
21 décembre 1965 au 28 avril 1969

   De Gaulle, candidat de l'Union pour la nouvelle République (UNR, droite) l'emporte au second tour avec 55,20% des suffrages face au chef de l'opposition de gauche François Mitterrand, candidat de la Convention des institutions républicaines (CIR), qui recueille 44,80% des voix.
   Après l'échec du référendum sur la réforme du Sénat en avril 1969, le général de Gaulle se retire. L'intérim est assuré pendant 53 jours par Alain Poher, président du Sénat.

personnages117.jpg

Georges Pompidou
Président de la République française

Édition de La Documentation Française
Photo François Pagès «Paris Match»- Laboratoire Marcel Hamelle
Imp. Draeger- AM 54

Durée du mandat :
20 juin 1969 au 02 avril 1974

   Georges Pompidou, candidat de l'Union pour la Défense de la République (UDR, droite) l'emporte au second tour de l'élection présidentielle anticipée, en juin 1969, avec 58,21% des voix, face au centriste Alain Poher (Centre démocrate), qui recueille 41,79% des suffrages.
   Dès le décès de Georges Pompidou, Alain Poher assure un nouvel intérim du 2 avril au 19 mai 1974 à l'Élysée. Une nouvelle élection présidentielle anticipée est prévue pour mai 1974.

personnages121.jpg

Valéry Giscard d'Estaing
Président de la République française

Photo Jacques-Henri Lartigue
Imprimé en France par la Dila
© DILA- La Documentation française- 2018

Durée du mandat :
27 mai 1974 au 21 mai 1981

   Au premier tour de l'élection présidentielle anticipée, l'unique candidat de la gauche, François Mitterrand (PS), se place largement en tête au premier tour, devant le ministre de l'Économie Valéry Giscard d'Estaing, candidat des Républicains indépendant (RI, centre-droit) et l'ancien Premier ministre Jacques Chaban-Delmas, candidat du parti gaulliste Union des démocrates pour la République (UDR, droite).
   Au second tour, Giscard d'Estaing l'emporte sur Mitterrand par le plus petit écart de toutes les élections présidentielles de la Vème République avec 50,81% des suffrages contre 49,19%, soit moins de 425.000 voix.

personnages99.jpg

François Mitterrand
Président de la République française

Imprimerie du Jaguar. Paris- Photo Gisèle Freund- La documentation française

Durée des mandats :
21 mai 1981 au 17 mai 1995

   En mai 1981, François Mitterrand, unique candidat de la gauche, est en deuxième position au premier tour. Cependant, au suivant, il prend sa revanche en battant Valéry Giscard d'Estaing, candidat de l'Union pour la démocratie française (UDF, centre-droit) avec 51,76% des suffrages contre 48,24%. Il devient le premier président de gauche de la Vème République.

   En mai 1988, il est réélu au second tour avec 54,02% des voix face à son Premier ministre de cohabitation Jacques Chirac, candidat du Rassemblement pour la République (RPR), qui recueille 45,98% des suffrages.

personnages100.jpg

Jacques Chirac
Président de la République française

Imprimerie GRM- Montreuil
Photo Bettina Rheims
DF 5 3682-2 ©La documentation française

Durée des mandats :
17 mai 1995 au 16 mai 2007

   En mai 1995, Jacques Chirac parvient au second tour et y bat le candidat du PS Lionel Jospin avec 52,64% des suffrages contre 47,36%.

   Sept ans plus tard au premier tour, contre tout attente, le président du Front national Jean-Marie Le Pen se qualifie à la deuxième place au détriment du Premier ministre de cohabitation.
   Pour le second tour, Chirac est réélu pour un second mandat (de cinq ans, et non plus de sept) en écrasant Le Pen par 82,21% des suffrages contre 17,79%.

personnages146.jpg

Nicolas Sarkozy
Président de la République française

Photo Philippe Warrin
Imprimé en France par les journaux officiels
©La Documentation française- 2007

Durée du mandat :
16 mai 2007 au 15 mai 2012

   Au deuxième tour de l'élection de 2007, Nicolas Sarkozy, candidat de l'Union pour un mouvement populaire (UMP), bat avec 53,06% des suffrages contre 47,36% pour Ségolène Royal, candidate du PS et première femme à accéder à un second tour.

personnages147.jpg

François Hollande
Président de la République française

Photo Raymond Depardon
Imprimé en France par la Dila
© DILA- La Documentation française- 2012

Durée du mandat :
mai 2012 au 14 mai 2017

   François Hollande, désigné candidat du PS par des primaires, bat Nicolas Sarkozy au second tour avec 51,64% des suffrages contre 48,36%.

personnages145.jpg

Emmanuel Macron
Président de la République française

Photo Soazig de la Moissonnière
Imprimé en France par Dila
© DILA- La Documentation française- 2017

Durée du mandat :
depuis le 14 mai 2017

   Classé troisième par tous les sondages, Emmanuel Macron, chef de son tout récent mouvement La République en Marche (LReM, qui se veut « de gauche et de droite »), crée la surprise en se qualifiant pour le second tour avec 24,01% des voix contre 21,30% pour Marine Le Pen, candidate Front National (FN, extrême droite). Pour la première fois, aucun candidat de partis politiques traditionnels n'est présent au second tour.
   Largement favoris pour le second tour, Macron remporte effectivement la victoire avec 66,1% des suffrages exprimés, face à Le Pen qui recueille 33,9%. Il faut préciser que le scrutin est marqué par une abstention de 25,4%, un taux assez important pour un second tour d'élection présidentielle, et par un record de votes blancs ou nuls, à savoir plus de 4 millions.
   À suivre...

img/b1.gif Page précédente

img/b2.gif
Haut page

Page virtuelle img/b4.gif

fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

Plan du site


         Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2021, japy-collection

         Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
         Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
         Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.