La carte postale :
le trait d'union entre le passé et le présent


Le 10/12/2022 - feed-icon.png

Allemand Anglais Espagnol Français Portugais

Cartes postales d'Ax-les-Thermes (suite 4)


Blason d'Ax-les-Thermes

Castilla, « l'homme des bois »

Castilla est vraisemblablement un sobriquet car son usage est fréquent à l'époque. Son allure hirsute et son style de vie lui ont valu le surnom d'« homme des bois » ou d'« homme sauvage ». La plupart du temps, ce genre d'individu suscite de la curiosité et attire de nombreux regards ironiques, tantôt méfiants, tantôt fantaisistes de la part des citadins et des touristes.

axlesthermes98.jpg

Ax-les-Thermes
Castilla
L'homme sauvage

Cliché de M. Boyé, Hôtel de France, Ax
Imp. L. Cassan Aîné, Toulouse
(≤ 1903)

Plusieurs éditeurs de cartes postales l'ont mis en scène devant son refuge naturel ; La petite histoire ne dit pas s'il a été rétribué pour chaque séance de pose. C'est ainsi que son effigie, assez atypique, compte le plus de cartes postales dans le département de l'Ariège.
.   D'après quelques observations, Castilla résidait, au début du vingtième siècle, en alternance dans deux habitations sous roche ( cf photos ) : l'une était dissimulée dans un sous-bois du quartier d'Enfontage, au-dessus de la gare. Elle fut démolie en 1967 pour laisser place au collège Mario Beulaygue. La seconde se situait sur la route de Bonascre. Elle est aujourd'hui disparue car elle était sur le tracé de la nouvelle déviation (RN20) de la ville.
   Ce marginal s'accommode mieux de la solitude, d'une existence rude et de conditions très précaires. Néanmoins, il ne rompt pas complètement le lien avec les gens en rendant quelques services aux particuliers des alentours, notamment la coupe du bois. Ceux-ci le rémunèrent en lui apportant de la nourriture. En fait, la petite communauté axéenne l'accepte et l'intègre dans son espace de vie, dans cette magnifique vallée de la Haute-Ariège.
   Tout laissait augurer que cet homme était seul, sans famille, sans attache. Et pourtant en 1914, juste avant la déclaration de guerre de l'Allemagne à la France, Castilla quitte le département pour rejoindre un frère habitant à Bordeaux. N'étant probablement pas Français, il n'est donc pas appelé à combattre l'ennemi. À l'achèvement de ce premier conflit mondial, la France avec ses alliés est glorieuse mais profondément meurtrie car de nombreux Poilus, tous tués aux champs d'honneur, manquent dans leur foyer. Peu de temps après, Castilla réapparait à Ax mais l'assentiment des habitants à sa présence sur les lieux ne lui est plus favorable. « L'homme des bois est de retour mais pas un fils, un époux ou un père...». De plus en plus, les enfants le disputent cruellement: leur comportement fait vraisemblablement écho à une profonde souffrance chez les familles endeuillées.
   Dans les années 1935/1936, Castilla est toujours établi dans la localité et pourtant sa cohabitation avec les autochtones s'est aggravée de jour en jour, à tel point qu'il en devient irascible et agressif. Fatalement, à une date indéterminée, les gendarmes procèdent à l'arrestation de celui qui désormais menace l'ordre public. Sans délai à priori, on décide de l'interner à l'asile de Saint-Lizier. C'est ainsi que « l'homme sauvage », ayant vécu à l'abri de ses grottes et au grand air en homme libre, meurt dans sa cellule dans l'indifférence la plus totale.

Merci à M. Roques René(*1) pour son accueil et son aide.

axlesthermes136.jpg

Les Pyrénées ariégeoises
31. Ax-Les-Thermes.- Casteilla, l'homme des bois, devant son abri sous roche.

Phototypie Gadrat Foix
(1904)

axlesthermes137.1.jpg

Les Pyrénées ariégeoises
218. Ax-Les-Thermes.- Castilla, l'homme des bois devant son habitation

Cliché A. Trantoul
Phototypie Labouche frères, Toulouse.
(1904)

axlesthermes184.jpg

5- Ax-les-Thermes- Types locaux- Castilla
Photographie Axéanne, V. Bailles



   Erreurs d'imprimerie, il faut lire : Photographie Axéenne, V. Builles

axlesthermes188.1.jpg

Ax-les-Thermes- Castilla chez lui
Photographie Axéenne, V. Builles
(1907)

axlesthermes185.jpg

58- Ax-les-Thermes
Castilla, l’homme des bois

Édition Bazar-Parisien, Ax-les-Thermes

      Autre intitulé sur cette même carte, non numérotée, éditée par Fauré et ses fils, Foix- St-Girons :
   Ax-les-Thermes
   Castilla dit « l’homme des bois »
   Se chauffant à l'entrée de sa demeure.

axlesthermes187.jpg

91.- Ax-les-Thermes,- Lever matinal de « Castilla »
L'homme des bois au dessus de son habitation

Édit, J. Carrère. Bazar, Ax-les-Thermes
(1910)

axlesthermes186.jpg

Ax-les-Thermes- Castilla, l’homme des bois
(1910)

      Carte postale moins commune.

Sources :
  • 1* Roques René, conseiller municipal, vice-président de l'association des " Amis des chemins d'Ax et du patrimoine " (ACAP).
  • - " Les Ariégeois d'Autrefois " - Pierre Escudé et Sandrine Bouiller avec la collection de cartes postales de Pierre Olive - cf page 54 - © Éditions Empreinte -ISBN : 978-2-913319-79-0 - Dépôt légal 4e trimestre 2014.
  • Page précédente Page précédente

    Haut page
    Haut page

    fleche_droite_002  Ce site vous a plu ?... Alors n'hésitez pas, ajoutez *Ma collection de cartes postales* dans vos favoris.

    Plan du site


             Mise en page © 2008 Elephorm et Alsacréations - © 2007, C6 Software, Inc. - © 2008-2022, japy-collection

             Les informations sont communiquées, mises à jours et corrigées par l'administrateur du site lui-même. Ne pouvant garantir l'exhaustivité ni l'exactitude de tout le contenu, il ne peut en aucun cas être responsable des conséquences directes ou indirectes liées à leur publication ainsi qu'à leurs utilisations. Merci toutefois de lui signaler toute erreur ou toute omission importante.
             Toute personne, morale ou physique, figurant ou citée sur une page de ce site, peut exercer ses droits d'accès, de modification, de rectification ou de suppression des informations la concernant en me contactant par email.
             Ce site, d'accès totalement libre et gratuit, ne bénéficie d'aucune subvention.